LA FILIERE DES FRUITS ROUGES AU MAROC

    Le secteur de la fraise de création récente à partir 1985 a connu un développement continu dans la Zone Nord du Maroc.
    Ce développement a été favorisé par la proximité de l’Europe, la disponibilité des terres, de l’eau et de la Main d’œuvre.
    Ce secteur a été initié par la délocalisation d’entreprises européennes qui se sont installées dans la région et ont entrainé dans leur sillage la création d’entreprises agricoles ayant le même niveau de technique de production et ayant adopté les techniques les plus innovantes en matière d’irrigation, de fertifigation et de lutte intégrée pour la protection des cultures. Ainsi l’évolution des superficies cultivées en fraises ainsi que la production a connu l’évolution suivante :



    Sur ces tonnages ,25% est exporté en frais de novembre à mars ,65% en surgelés d’avril à juillet et 10% est réservé au Maroc local. A noter que la quasi-totalité des exportations agricoles sont certifiées EUREPGAP et que la majorité des stations de conditionnement et unités de surgélation sont certifiées HACCP pour répondre aux exigences des clients et aux normes techniques des marchés européens et américains .le chiffre d’affaire généré est de l’ordre de 1.5 MMDH dont 90% à l’exportation.
    Cette culture est menée par 300 Exploitations agricoles en moyenne dont 70% ont une superficie inférieure à 5ha. L’emploi agricole génère est de 3.0millions de journées de travail réparties sur la saison agricole qui dure 9mois.
    Cette culture a entraine la mise en place d’une infrastructure de conditionnement dans la zone qui comporte une vingtaine d’unités d’emballages et de congélation de fraise. La production Industrielle offre pendant la durée de récolte 1million journée de travail soit avec la production agricole 4 M de journées soit l’équivalent de 15000 emplois permanents.
    La filière des fruits rouges est encadrée professionnellement par deux associations, la première l’association marocaine des producteurs des fruits rouges et la seconde l’association marocaine des conditionneurs exportateurs des fruits rouges.
    Pour les autres baies, leur développement a connu l’évolution suivante :




    La framboise connait un développement soutenu puisque de 150ha en 2008, elle est passée à 395ha en 2012.Pour la Myrtille inexistante avant 2008, Elle connait une croissance accélérée passant de 15ha en 2008 à 280ha en 2012.Elle atteindra 390ha en 2013.
    Au niveau de l’organisation de la production, la filière des fruits rouges se trouve repartie entre un secteur intègre avec des grandes exploitations allant de 60 à 100ha, les coopératives avec leurs stations de conditionnement et des petits agriculteurs groupés autour de stations de conditionnement. Ainsi le secteur se trouve bien représentée par les deux piliers du Plan Maroc Vert avec le pilier I groupant les 60 exploitations et les 5cooperatives et le second pilier avec les petits agriculteurs.
    Le contrat programme proposé pour les années 2015-2020 se propose d’atteindre les objectifs suivants :


    Fraise:------------ 5000ha = Production à l’Export :200.000T
    Framboise:---------1500ha = Production à l’Export: 15.000T
    Myrtill:---------------3000ha = Production à l’Export : 30.000T

    Le chiffre d’affaire projetée sera égal à 3 fois le chiffre d’affaire de 2008 soit 3 milliards de dh à l’export.